Défense des lanceurs d’alerte, les Eurodéputés persistent et signent

Analystes, informaticiens, scientifiques et avant tout citoyens. Ils sont la peur des entreprises, banques et administrations. Les lanceurs d’alertes risquent gros au nom de la vérité : harcèlement judiciaire, prison, exil, dépression. Sans statut juridique précis ils sont généralement poursuivis par les groupes dont ils ont dénoncés les pratiques.

Depuis plusieurs mois, l’Union Européenne débat pour la mise en place d’une loi protégeant ces lanceurs d’alertes des répercussions de leur dénonciation. Cette loi tarde pourtant à se mettre en place. Pour en parler, l’eurodéputé français Patrick le Hyaric (GUE) sera l’invité d’Europhonica.

Wilfried Devillers, rédacteur, Radio MNE Mulhouse

Crédit photo : Auguste Trappard – Flickr